Les matières de collant : quels effets sur les jambes ?

Le 10 oct. 2014

Comment choisir ses collants : jambe, morphologie, matière, denier

Élégance du voile ou confort de la laine ? Du classique transparent noir à l’opaque coloré, les matières et les effets des collants jouent un rôle dans l’allure générale des jambes.


Quelle matière de collant choisir ?

Les collants en lycra

Hauts en couleur l’hiver. C’est la matière de prédilection des collants opaques et des leggings. Ultra résistants et élastiques, ils sont caractérisques des collants fantaisies qui nous accompagnent pendant l’hiver. Grande solidité et originalité s’offrent à vous avec ces collants là qui, malheuresuement, restent plus chers que les autres.

Les collants en voile

L’élégance en toutes cirsconstances. Portables de jour comme de nuit, ces collants sont idéaux pour des opacités comprises en 5 et 40 deniers, transparents et semi-transparents donc. Leur finesse assure un galbe parfait et la transparence qu’ils offrent, selon les deniers, a le mérite d’être naturelle pour lisser harmonieusement la jambe. Malheureusement, ils ne sont pas parfaits, car un peu plus fragiles que les autres et ils peuvent laisser entrevoir les imperfections de la jambe si vous êtes marquée.

Les collants résilles

Ai-je vraiment besoin de vous les décrire ? Et ai-je vraiment besoin de vous rappeler de garder ces collants pour Monsieur et/ou Halloween ? Si vous voulez apporter une touche de "femme fatale" à vos tenues, c’est vers les collants coutures ou plumetis qu’ils faut vous diriger, pas les collants résilles qui, cela dit en passant, ne sont portés que par les morphologie X, 8 et V - et encore !

Comment choisir ses collants : jambe, morphologie, matière, denier

Les collants en laine

Souvenir de l’enfance. Même après un certain âge, c’est toujours possible de porter ces collants. Ce sont les seuls qui permettent de réellement isoler la jambe du froid pendant l’hiver, connus pour leur solidité et leur résistance à quasi toutes épreuves. Faites juste attention au motif si vous avez des jambes pulpeuses, ces collants alourdissent.

Les collants en mousse

Le classique à oublier. J’en parle vraiment par souci d’exhaustivité mais sachez qu’ils n’existent que pour mémoire. Ne vous aventurez jamais à choisir ces types de collants là : pas cher, donc mauvaise qualité, ils ont une capacité à boulocher bien plus facilement que les autres au vu de leur matière, résistent très mal au lavage et datent accessoirement de mathusalem ! Sans oublier leur pouvoir de mémérisation incroyable en mélangeant brillance et transparence. Un essai de discrétion raté, selon moi.

Les collants en satin

La qualité avant tout : le collant satin ne doit pas être confondu avec l’effet satiné que l’on retrouve chez certains collants bas de gamme qui tendent uniquement à imiter la version originale. Ils sont généralement vendus en boutique spécialisée au vu de leur confort vraiment unique, idéal pour la vie journalière comme nocturne. Mais qui dit collant de qualité, dit collant au prix élevé.

Comment choisir ses collants : jambe, morphologie, matière, denier
Comment choisir ses collants : jambe, morphologie, matière, denier

Quel effet de collant choisir

Mat ? Brillant ? Velouté ou satiné ? À vrai dire, la question se pose plutôt entre le mat et velouté, ceux sont les seules deux options valables…

Le mat est une valeur sûre qui est de mise pour les jambes pulpeuses. Avec lui, aucun faux pas possible, à part peut être la couleur. Le brillant quand a lui est plus délicat car généralement de mauvaise qualité. Premièrement il va être choisi par celles qui ont la chance d’avoir des jambes fines, et le choix sera méticuleux pour ne pas être ridicule.

Optez pour de velouté et non du brillant qui fait trop faux sur la jambe, et le satiné gage de mauvaise qualité. Un peu de pétillant pour dynamiser les jambes oui, mais attention à ne pas trop étinceller ! Si vous voulez brillez en société, vous n’avez pas besoin de collant, juste d’être vous :P

Mais par contre, le faux pas est si vite arrivé avec ces collants « effet peau de pêche » « bronzants » et autres erreurs marketing. Nous voulons de la fraîcheur et de la légèreté, pas une couleur trop orange qui trahit le tout avec en prime une étiquette « faux » qui se trimbale sur nos jambes. Un peu comme un fond de teint trop foncé sur notre visage.


ET VOUS ? Quels collants vous préférez ?

Débat : pour ou contre le collant chair ?


Pour plus d'astuces :
Choisir ses collants selon la morphologie de ses jambes
Bien choisir ses collants : taille et entretien

Cosmétiquement vôtre,
Miko.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi...

4 commentaires

  1. Ton article est vraiment super ! Franchement, tu viens de lever un voile obscure pour beaucoup d'entre nous je pense, alors merci beaucoup ! ;D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahahah ! Un voile pour des collants c'est de circonstance :D

      Je voulais vous dévoiler tous les secrets des collants, alors si j'ai réussi, je suis contente de pouvoir aider <3

      Supprimer
  2. Merci pour cet article très instructif !
    Les collants sont pour moi un indispensable de ma garde-robe, et contrairement à beaucoup de filles je suis presque triste quand vient l'été et donc l'heure de les enlever (j'ai bien dit "presque" :) ) tellement je les trouve agréables à porter.
    D'ailleurs je constate que nous sommes de moins en moins à en mettre, et c'est bien dommage que certaines s'en privent et se réfugient constamment derrière des pantalons qui font des looks sympas mais ultra-classiques...
    Peut-etre est-ce parce que c'est tellement dur de trouver LA bonne paire ? En tout cas cet article ne peut que nous aider à nous y retrouver !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ce très gentil commentaire ! Comme toi j'adore mette des collants, ce qui est assez paradoxal car je me rappelle détester ça quand j'étais plus jeune. Je trouve que ça permet de jouer assez librement avec les couleurs parfois tristes de l'hiver :P

      Supprimer