Les bases pour le teint : laquelle choisir pour sa peau ?

Le 12 déc. 2014


Les bases sont-elles si optionnelles que ça pour avoir un teint parfait ? Réelles aides pour embellir la peau, elles donnent un tout nouveau sens à l’adage : tous les détails comptent.

Nous ne sommes pas toutes familières avec la multitude de spécificités que comporte le maquillage. Les bases pour le teint en font partie. Pour savoir à quoi sert une base pour le teint selon les types de peau, l’article précédent porte sur le sujet.

Les différents types de base pour le teint

Cela serait bien trop simple s’il y avait une base unique et universelle. Cela réduirait bien les choses que j’ai à dire aujourd’hui. Fort heureusement, ou pas, il existe des bases pour chaque problème cutané.

  1. Les bases matifiantes ont un double rôle puisqu’elles permettent à la fois de maintenir la matité de la peau et par là même la tenue du maquillage en évitant que le sébum ne glisse sur les produits. Ce sont les meilleures amies de peaux mixtes à grasses… et les pires ennemies des peaux sèches et sensibles. Elles ont en effet tendance à assécher et marquer de trop les cellules mortes. Attention toutefois, la base matifiante peut, selon sa composition, être occlusive et favoriser les points noirs à cause des silicones
  2. Les bases minimisatrices de pores ont elles aussi des fonctions doubles. Comme le nom l’indique, l’aspect des pores est diminué par un effet de flou général sur la peau. Ainsi, le sécrétion de sébum est un peu (juste un peu) prise en charge mais rien qui n’excède une base matissante. En théorie elles conviennent à toutes les personnes qui ont de larges pores, entendez plutôt par là, les personnes à la peau mixte à grasse.
  3. Les bases illuminatrices  apportent de la lumière et de la brillance à la peau en reflétant les composants et particules lumineux. Elles ont des textures plus crémeuses pour apporter un petit effet « glowy » et « shiny » au teint. Elles conviennent techniquement à tous les types de peau exceptés les peaux grasses qui n’ont vraiment pas besoin d’ajout de brillance. En pratique, elles sont idéales pour les peaux normales à sèches. Les composants nacrés défatiguent le teint et les traits. Ces types de bases peuvent également, selon la teinte, servir d’illuminateur en crème après l’application du fond de teint.
  4. Les bases lissantes lissent… étonnant non ? Aplanir, égaliser et polir les reliefs sont ces principaux synonymes. Elles sont parfois doubles et peuvent prendre en charge la régulation du sébum par exemple ou la tenue du maquillage. Elles conviennent donc aux teints matures mais aussi à ceux qui ont des imperfections.
  5. L’embellisseur de teint : l’hybride du lot, il en faut toujours pour nous embrouiller. Il s’agit ici d’un mélange entre la base illuminatrice et la correction par la couleur. Elle convient à celles qui cherchent à avoir un joli teint sans grande correction pigmentaire. Elles bénéficient ainsi d’une unification avec en prime un petit coup d’éclat. Elles se présentent très généralement sous la forme de crème. Son principal atout est son côté très naturel puisqu’elle réunit deux petites quantités de deux fonctions différentes. Pour son apport de brillance, les peaux grasses ne sont pas vraiment compatibles avec ce type de base.

Les bases correctrices de couleur

Compliquons un peu la chose à présent. Certes la base prépare la tenue du maquillage en embellissant superficiellement le teint mais personne n’a le teint parfaitement neutre.

Les bases correctrices de couleurs servent à neutraliser la dominance pigmentaire de votre épiderme pour maitriser l’éclat de la peau. Elle fonctionne sur le même principe que le cercle chromatique : changer une couleur par l’apposition de son inverse.

Parmi ces bases là figurent les fameuses CC crèmes, à ne pas confondre avec les BB crème… Plus concrètement, ces bases correctrices vont, par exemple, servir à atténuer des rougeurs sans avoir à mettre de correcteur.

> Le blanc éclaire et influe sur la luminosité du teint.
> Le vert neutralise les rougeurs et la couperose. Elle est parfaite pour les peaux sensibles qui réagissent vite à l’environnement climatique. Les peaux acnéiques sont également clientes pour masquer les rougeurs des imperfections. Si vous avez la peau claire, ou très claire, privilégiez le bleu pour un rendu optimal.
> Le violet vivifie les teints jaunes et fatigués. Le coup d’éclat est quasiment instantané, tout particulièrement si vous avez la peau pâle et/ou à sous ton chaud.
> Le rose illumine les teins ternes et grisâtres pour leur redonner de l’énergie. Il convient également parfaitement pour les teints pâles et clairs qui cherchent un côté frais… surtout si vous avez un sous ton froid.
> Le jaune/orange embellit les teints foncés. Le orange donne un aspect bonne mine… à utiliser avec parcimonie toutefois pour les autres types de peaux. Cette base est piège, cousine des terres de soleil. Attention à ne pas vous retrouver un peu trop orange à la fin de votre maquillage, surtout si vous utilisez un fond de teint qui n’est pas à votre teinte. M’enfin, je ne suis pas très objective sur le sujet, j’ai un teint d’albâtre. Par définition je ne peux pas utiliser ses produits sans finir couleur carotte ^^

Faites attention aux bases rose et jaune qui ne doivent pas jurer avec le sous-ton de votre peau, lui aussi soit rose, soit jaune.


Quand appliquer sa base pour le teint ?

C’est une étape complémentaire qui s’effectue après l’hydratation du visage mais avant le maquillage. En toute logique, une base vient en premier :P
La quantité a appliquer est infime comparé à ce que peut être celle du fond de teint. Une noisette pour tout le visage suffit amplement ! D'ailleurs, selon les problèmes de peau et vos routines, vous n'êtes même pas obligée de l'appliquer entièrement : une concentration sur les zones à corriger est d'autant plus naturel et efficace.
Autre alternative, qui ne concerne cette fois que les bases illuminatrices et d'embellissement. Pour un résultat plus naturel, et si votre visage ne demande pas une grosse correction : pourquoi ne pas mélanger les deux produits ? Un effet brillant discret et optimal.

En clair, les 5 points à retenir sur les bases pour le teint

• Si vous avez un excès de couleur rouge ou jaune, optez pour une base correctrice de teint.
• Si vous avez un excès de sébum, optez pour une base matifiante et/ou minimisatrice de pores.
• Si vous n’avez pas de problème majeur, optez pour une base classique qui maintien le maquillage et/ou une légère base illuminatrice.
• Si vous avez le teint terne, optez pour une base illuminatrice.
• Toujours appliquer sa base après la crème hydratante et avant le fond de teint. Un tout petit peu suffit, et pas nécessairement sur tout le visage.



Et vous ? Base ou pas base avant le maquillage ?

Si vous cherchez des idées, je vous avais déjà parlé de mes bases pour le teint favorites


Je ne vous dis pas à la semaine prochaine mais à dimanche pour un petit extra : le débrief de mon voyage à DisneyLand avec les blopines :P

Cosmétiquement vôtre,
Miko.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi...

3 commentaires

  1. Quel article complet, c'est très agréable d'avoir tous ces détails, je suis bluffée ! Quel travail !
    Je suis brune à la peau pâle et après ma crème de jour, je pose ma BB crème l'Oréal qui unifie et matifie mon visage. Je ne met pas de fond de teint, j'ai la peau sensible et sèche, j'ai peur d'alourdir mon maquillage. Par contre j'utilise un blush rosé pour une effet frais et bonne mine. Qu'en penses-tu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi d'avoir pris le temps de lire ce long article :P

      Ta routine me semble très bien :P Si tu n'as pas besoin d'une correction plus poussée pour couvrir des imperfections, tiens toi en à ta BB crème. C'est top pour unifier et ça reste très léger sur la peau. Il est inutile de charger son teint pour rien.

      Par contre si ta peau demande plus de travail, ne te prives pas de fond de teint. Il faut juste que tu sois très très très vigilante dans le choix du produit par rapport à ta peau sensible. Il existe d'ailleurs des gammes spéciales qui ne sont pas allergènes, sans paraben, non comédogène et sans parfum.

      Finir avec du blush est une très bonne chose. Le rose est la couleur idéale pour réveiller les peaux claires. En ce moment j'aime beaucoup le corail également :P Ma peau, claire comme la tienne, adore !

      En gros : ne change rien :P Et si un jour (ce que je ne te souhaite pas) tu as besoin de fond de teint, saches que tu peux en mettre s'il est adéquat et respectueux de ta peau.

      J'espère t'avoir aidé !

      Supprimer
    2. Je t'en prie, quand un article est bien structuré et clair à la compréhension, c'est normal que je le dévore !
      Merci de confirmer ce que je pressentais pour ma routine concernant le teint !

      Supprimer