Haut les formes : douze types de sacs, les intemporels

Le 29 avr. 2015


Paraît qu'une fille est soit sac, soit chaussure. Les filles à sacs le savent, la première étape du choix de votre nouvel fidèle ami : sa forme. De l’élégant au pratique, du classique à l’original, voici deux types de sacs à porté de bras…

Pourquoi douze ? Car il y a douze mois dans l’année, pardi !

Le sac besace

Son origine vient du sac grossier que les moines mendiants jetaient sur leurs épaules pendant leurs voyages. Sa forme et sa matière souple (généralement daim ou cuir) sont très reconnaissables. Pratique, il permet d’avoir les deux mains libres et de faire suivre, toute proportion gardée, pas mal de choses avec soi. Il ne contient qu’une fermeture et une anse unique. Tout comme son intérieur qui n’est pas compartimenté. Assurez-vous tout de même qu’une poche intérieure puisse garder à l’abri vos clefs. Sa particularité est sa sangle ajustable à la longueur d’épaule ou pour un port en travers du corps. Dans tous les cas, veillez à la qualité de la doublure.


La pochette

Petit sac reconnaissable parmi les reconnaissables. Plat et généralement rectangulaire il se porte exclusivement à la main. Aucun autre choix, il n’a ni anse, ni lanière. Sac de soirée, vous ne rentrerez que le nécessaire vital. Ni plus, ni moins.Votre téléphone, vos clefs, un peu de d'argent pour la soirée et votre rouge à lèvre si vous avez un peu de chance. Il a cependant le pouvoir de sophistiquer n’importe quelle tenue en ajoutant élégance et classe.


Le sac Kelly

Forme privilégiée par Prada bien que créée par Hermès. Vous l’aurez deviné, ce sac doit son nom à Grace Kelly qui l’éleva au rang de mythe en 1956 dans une photo publiée dans Life Magazine. La rumeur prétend qu’elle cachait sa grossesse derrière ce sac. Avec ce genre de sac, le premier critère à vérifier, c’est la qualité. Ensuite la poignée : ce sac ne se porte qu’à la main - ou au coude selon la largeur et la souplesse de la poignée. Vous le reconnaitrez également grâce à sa fermeture signature et son petit rabat caractéristique. Niveau contenu, l’espace est variable avec la taille du sac. Logique me direz-vous. Il ne possède aucun compartiment par contre. C'est un fourre-tout élégant mesdames.


Le sac fourre-tout

En parlant de fourre-tout, voici le meilleur ami du quotidien. À la main, au coude et parfois même à l'épaule (mais c'est rare), ce sac s'adapte à toutes les situations. Vous le reconnaitrez par ses extrémités très pointues dont Longchamp en a fait sa marque de fabrique. L'espace est optimal, mais non compartimenté (vous l'aurez deviné) donc vérifiez bien que la matière soit assez résistante. Si le Kelly est l'amélioration du fourre-tout, le fourre-tout est l'amélioration du cabas. Que de progrès !


Le sac bandoulière

Né pendant la Seconde Guerre mondiale, il était utilisé par les femmes prenant d’assaut le monde du travail et troquant les petits sac élégants contre des sacs plus grands et plus pratiques. Ce genre de sac existe en mille déclinaisons mais contient généralement une seule sangle réglable, un grand rabat qui ferme le tout et quelques poches (à l’origine). Ce dernier se porte en travers du corps et obligatoirement à l’épaule. Très fonctionnel mais doit être travaillé/original.


Le sac cartable

Vous ne pourrez pas le rater grâce à sa forme rectangulaire, sa petite poignée, ses sangles fermant le rabat, sa fermeture à clic et son allure écolière. Tout en géométrie, ce sac original apporte une touche à la fois rétro et vintage à votre tenue. Vous le trouverez cependant décliné en une pléthore de formes plus modernes et colorées cassant ses allures classiques. Ce sac se porte avec une tenue plus moderne pour ne pas tomber dans le trop traditionnel.


La minaudière

Petite sœur de la pochette apparue dans les années 30 avec son fermoir caractéristique. Sa taille est réduite (si si c’est possible) et agrémentée d’une fine lanière qui prend très souvent des allures de chainettes pour la porter à l'épaule. Il existe aussi de versions avec une dragonne qui se passe autour du poignet. Idéal pour les soirées, la minaudière vous permettra – justement - de minauder les mains libres et le téléphone bien au chaud. Il s’agit, plus ou moins, de la version ultra féminine du sac bandoulière et minimaliste de la pochette. À l'origine, il s'agit d'un dérivé portable du Vanity Case, faisant de la minaudière, un sac très compartimenté. Cette organisation se perd dans les créations contemporaines.


Le sac… à dos

Vous regrettez vous années lycée ? Voici la réinvention du sac pratique au possible qui résoudra votre problème Mains, que dis-je, bras libres, ce sac vous accompagne partout. Il doit cependant avoir une touche en plus. Que cela soit sa couleur ou ses imprimés, essayez de sortir de la banalité pour ne pas faire de cette forme une forme enfantine. Sa matière est généralement souple pour apporter plus de confort. Quant à sa taille, elle varie selon vos envies.


Le sac cabas

Avouons-le, le cabas ressemble un peu au sac du marché. Imaginez la baguette de pain et les fanes de carottes dépasser et nous y sommes presque. Tout en simplicité et praticité, sans poche, sans comportement et bien souvent sans fermeture. Il s’agit, concrètement, de la version ouverte et plus grossière du fourre-tout. Tout est dans la nuance mes amies. Vous la ferez très certainement en portant ce sac à la main ou l’épaule.


Le sac docteur

Ce sac apportera avec lui un brin de nostalgie obligatoire. Il est la référence de l’ancien temps, révélateur d’une époque et d’un style. Sa version peut aller de la plus brute, avec un cuir rigide, une ouverture en acier et ses côtés renforcés et ajourés ; à des modèles plus modernes mais toujours aussi caractéristiques. Sa forme est aussi imposante que l’espace qu’il vous offre. Ca sac lourd s’accompagne d’un ensemble plus léger pour harmoniser les volumes.


Le tote bag

Léger, souple et rectangulaire, ce sac s’inscrit autant dans la simplicité des formes que l’originalité de ses motifs. Sac imprimé de divers messages, ses matières sont le coton ou le nylon. Avec ses grandes anses, il vous accompagnera partout en vous permettant de ranger livre, ordinateur et courses en plus de vos essentiels. Il s’agit plus d’un sac d’amusement, très peu cher, fun et rigolo. Ne déboursez cependant pas des mille et des cent, certaines marques sympas les offrent ;)


Le sac bowling

Ce dérivé des sacs de sport est un cylindre parfait accompagné de deux anses épaisses qui se prolongent sur l'ensemble du sac. Certaines coupes le rendent plat sur le bas afin de pouvoir le stabiliser plus facilement lorsqu’il est posé. Évitez les matières souples qui renvoient définitivement ce sac à son univers d’origine et optez plutôt pour une matière semie ou complètement rigide pour tenir le coup des transports quotidien.


ET VOUS ? Quel est votre sac du moment ?



Cosmétiquement vôtre,
Miko.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi...

4 commentaires

  1. Sympa ton article ! Perso, je suis carrément fan des sacs à bandoulière, je trouve ça super pratique, après j'aime bien aussi les sacs besaces et les tots bags. J'avais fait une wishlist dans un des mes articles : http://www.marie-shopping.fr/sac-tendance-printemps/
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie :) Je te rejoins sur le fait que les sacs à bandoulière sont très pratiques même si je n'en porte presque jamais. Les totes bags sont très tendance, j'aime bien tous les designs possibles !

      Je vais aller jeter un coup d'oeil à ton article en tout cas :P Des bisous et bonne journée à toi également.

      Supprimer
  2. Mais comment fais-tu pour te renouveler ainsi sans cesse et toujours nous surprendre !! Merci pour cet article top ! En ce moment, j'adore les sacs type pochette que je porte comme sac à main de jour ! Je résiste au sac à dos, trop connoté adolescent ! Avec ma taille, on me prendrait pour une lycéenne !!

    Estelle
    lamodeestunjeu.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes commentaires me feront toujours aussi tant plaisir ! Merci beaucoup. Je résiste au sac à dos également, je les trouve trop gros pour mon petit gabarit et tout comme toi je passe vite pour une lycéenne. Bon, d'accord, je suis encore étudiante mais quand même :P

      Supprimer