Accorder les couleurs pour le maquillage et la mode

Le 11 nov. 2015


Entre technique et pratique, savoir utiliser et jouer avec les couleurs est l'une des bases fondamentales en maquillage et en mode. Des possibilités infinies s'offrent à vous si vous savez lire entre les teintes…

La couleur, qu'est ce que c'est ?

Avant de sauter sur votre palette, rappelons comment fonctionne les couleurs. Je suis certaine qu'un petit cours de physique vous ravirez, je me trompe ? La couleur n'est qu'une impression de reflet du spectre lumineux émise par les objets et captée par l'oeil. Information détonante : la couleur n'est pas propre à un objet mais à la lumière. Ce qui explique le fait que nous ne discernons aucune couleur dans le noir. Elle varie ainsi selon deux critères :
⤷ le rayonnement lumineux. Plus il y a de lumière, plus une couleur est éclatante.
les objets qui l'entoure. Une couleur, n'étant pas fixe, elle prend des tonalités différentes selon les couleurs qui l'encercle. Un exemple ici avec la même teinte de bordeaux qui, à gauche, devient chaud avec le rouge et, à droite, se refroidit avec le blanc.


La nature produit elle même des couleurs, dites couleurs-lumières. Ce sont celles que l'on retrouve dans l'arc-en-ciel. Ce qui nous intéresse, cependant, ce sont les couleurs-pigments : celles fabriquées à partir de substances minérales et qui sont à l'origine de notre maquillage et habits. Pour en savoir plus sur l'utilisation des pigments en cosmétique, un article est déjà en ligne à ce propos:)

Les couleurs primaires, secondaire et tertiaire : la base

Je ne vous apprend rien ici, il existe trois couleurs primaires dont leur mélange permet de créer d'autres couleurs, d'où leur nom. Si elles sont primaires, c'est également pour le fait qu'aucune association n'est à l'origine de leur formation. Ainsi, le cyan, le magenta et le jaune sont la première génération de couleur.


Puis vient les couleurs secondaires, issues du mélange de deux couleurs primaires. J'ai nommé : le vert, le orange et le violet. Cette catégorie nous intéresse tout particulièrement car à l'origine des couleurs complémentaires. J'y reviens un peu plus bas, avec des exemples concrets.


Enfin les couleurs tertiaires sont toutes les autres couleurs. Soit en étant le mélange d'une couleur primaire et d'une couleur secondaire, soit de deux secondaires. Ce sont ces couleurs qui sont les plus nuancées avec des variantes infinies selon les dosages : vert pomme, pourpre, kaki, rouge rubis, framboise, ...


Le cercle chromatique : l'outil à tout faire

Tous les principes d'utilisation des couleurs reposent sur la base du cercle chromatique. Il est, à lui seul, le résumé de toutes les associations possibles avec lesquelles nous pouvons jouer. Sa principale fonction est d'illustrer la relation des couleurs afin d'un orchestrer, doser et choisir les mélanges.

Si vous regarder bien, il est composer des couleurs primaires en son centre, puis secondaires et présente, très sommairement, la transition entre chaque couleur. C'est ici que commence la mise en pratique. Ce petit outil nous permet de créer des contrastes avec lesquels la plupart de nos créations prennent vie.


La complémentarité des couleurs

Un des outils clé : deux couleurs diamétralement opposées sur le cercle chromatique sont complémentaires entre elles. Le jaune va de pair avec le violet, le rouge avec le vert et le bleu avec l'orange.


Elles nous permettent deux actions :
⤷ Annuler une couleur : deux complémentaires l'une sur l'autre se neutralisent. Ainsi, voici le secret pour corriger votre teint. Une cerne violette ? Munissez-vous d'un correcteur jaune. Un bouton rouge ? Un peu de correcteur vert avant votre anti-cerne et le tour est joué. Cela fonctionne aussi très bien pour le choix et l'utilisation des bases pour le teint.

⤷ Mettre en avant une couleur : juxtaposées, deux couleurs complémentaires se magnifient,  s’intensifient et se mettent en valeur mutuellement. Leur harmonie représente un équilibre parfait pour l'oeil. Cette utilisation est idéale pour donner de la vitalité et de la puissance à une composition mais aussi pour mettre l'accent sur un endroit spécifique.



Les contrastes des couleurs

Les contrastes de ton : chaud et froid

Ce paramètre est avant tout psychologique et intrinsèquement lié à la signification que nous donnons aux couleurs. De la sorte, en divisant le cercle chromatique en deux, vous obtenez des couleurs chaudes et d'autres froides.

Les couleurs chaudes contiennent toute une nuance jaune. Les couleurs chaudes se dégradent du jaune au rouge.
Les couleurs froides contiennent toutes, à l'inverse et logiquement, du bleu. Elles vont du vert au violet.

Là où c'est un peu taquin, c'est qu'une même couleur peut se doter d'une tonalité chaude ou froide selon sa composition. Par exemple, le rouge, couleur chaude par excellence, peut très bien adopter des sous-ton froids si du bleu entre dans sa composition. Sur la photo, Lady Danger, à gauche, est un beau rouge chaud où le jaune/orange prend vraiment la dominante. À droite, Émotive tire vers le bleu avec une nuance un peu plus soutenue qui la refroidit.

Les contrastes de valeurs : monochromie

La valeur est le degré d'intensité de l'éclat d'une teinte. Plus elle contient du blanc, plus elle sera claire et pastel. Plus elle contient du noir, plus elle sera sombre et ombrée. Une possibilité s'offre ici à vous : le camaïeu ; qui consiste en l'utilisation d'une même couleur avec des nuances différentes.

Plus concrètement, il s'agit du dégradé d'une couleur pure vers le blanc ou le noir. Les couleurs pures sont les plus éclatantes et saturées, positionnées tout en haut du cercle. Plus elles deviennent claires, plus elles deviennent lavées. Le camaïeu est donc un certain type de dégradé, ici représenté par chaque tranche de couleur.


La différence se fait en fonction du nombre de couleur. Un dégradé est le passage d'une couleur à une autre, la transition d'une famille à une autre. Le noir et le blanc n'étant pas considérée comme des couleurs, le camaïeu présente ainsi les nuances d'une même famille de couleur.


Les associations de couleurs analogues

Le cercle chromatique ne nous pas permet pas de créer uniquement des contrastes et des rivalités, mais aussi des associations plus harmonieuses. Pour cela, vous avez besoin d'un cercle chromatique complet, se composant d'un grand nombre de couleurs tertiaires qui se dégradent entre elles pour former une roue.

Les associations de couleurs analogues sont très faciles à vrai dire. Elle repose sur le principe de liaison de couleurs voisines sur le cercle chromatique. Vous avez les associations simples, avec deux couleurs, et les associations complexes avec trois couleurs. Vous pouvez même complexifier la chose en partant d'une couleur de base, par exemple des yeux verts, et associer des couleurs analogues étant complémentaires au vert déjà présent. Donc partir sur des teintes violettes.

Les associations de couleurs simples

Prenez deux couleurs l'une à côté de l'autre et vous avez votre association. Peu importe les couleurs. Par exemple : turquoise et bleu (à gauche sur l'exemple), violet et carmin, jaune et vert pomme. Peu de risque d'erreur avec ces associations, sachez juste que, si dans votre duo, il y a une couleur primaire ou secondaire, c'est elle qui sera dominante dans l'ensemble car elle aura plus de puissance.


Les associations de couleurs complexes

Vous avez forcément déjà entendu : on ne porte pas plus de trois couleurs. Et bien, cela vient de ces associations là. Vous prenez trois couleurs qui se suivent sur le cercle chromatique et vous avez votre associations. Toujours aussi simples mais pas moins subtil. Pour un bel accord, les trois couleurs n'auront pas les mêmes quantités ni les mêmes valeurs.



ET VOUS ? Comment utilisez-vous les couleurs ?



Voici un rapide résumé de tout ce que nous pouvons faire avec les couleurs en maquillage et en mode. Cet article est loin d'être exhaustif, soyez créatives pour expérimenter vos propres associations. Dans de futurs articles, je m'attarderais sur chaque association afin de vous proposer des exemples concrets.

Cosmétiquement vôtre,

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi...

2 commentaires

  1. Super article ! La réflexion sur les couleurs me passionnent, dans le maquillage, les vêtements et la peinture ! Vivement la suite de cette série sur la couleur ! Merci pour ce travail hyper intéressant !

    Estelle
    lamodeestunjeu.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi ! C'est une thématique que j'ai abordé à travers mes études. C'était bien sûr plus axé sur les créations graphiques et toute la sémiologie des couleurs, mais c'est tout aussi passionnant. J'ai prévu toute une suite pour cet article. En plus d'aborder un à un les associations proposées dans l'article, je vais aussi faire des zoom sur les principales couleurs. À suivre… Merci en tout cas pour ton enthousiasme à ce propos :D

      Supprimer