Réparer et soigner sa peau après une agression cutanée : un teint éclatant

Le 6 janv. 2016


Rien de plus désagréable qu'un teint sensibilisée. Vos gestes, au lieu de calmer et réguler votre peau peuvent l'aggravé s'ils ne sont pas adaptés. Je vous parle aujourd'hui en expérience de cause et vous livre mes conseils pour retrouver une peau saine après agression.

Ma peau ne me dit pas merci...

Il y a deux étés, ma peau a subi des agressions à répétition : produits inadaptés, déshydratations, intolérance et réactions cutanées. En plein mois de juillet. Tout a commencé avec mon envie de passer aux soins hydratants naturels. J’ai commencé une routine à base d’huiles végétales et essentielles.

Premier dégât : ma peau a rejeté les huiles végétales, aggravant mon acné et altérant mon teint. Deuxième dégât : j’ai fait des réactions aux huiles essentielles que je mettais dans les dites huiles végétales, pourtant justement dosées. Mon teint a commencé à se fragiliser. Pour achever l’été, j’ai fait une réaction photo-sensibilisante avec de l’huile essentielle de citron qui a littéralement brûlé ma peau. Une belle marque sur ma joue à deux jours du mariage de ma sœur et une semaine de la rentrée. J'étais ravie.

Je vous passe les détails de l’état de teint entre irrégularité de pigmentation, cicatrices, et boutons d’irritations – en plus des impuretés de base. Même ma crème de jour que j’utilisais depuis des années me brûlait à son application.

Dans l’hiver, quand l’hyperréactivité a cessé, ma peau est devenue complètement déshydratée, exempte de toutes ses ressources internes. Fatiguée, à bout, vidée. Ce qui est un comble pour une peau grasse. Je ne pouvais pas appliquer un simple fond de teint sans renforcer les peaux mortes. Je ne pouvais même pas l’étaler correctement à cause des irrégularités de mon teint. Au final, ma peau a fini par se desquamer à outrance ; signe d’un cycle cellulaire qui va mal. Très mal ! Morale de l’année : je n’utiliserai plus d’huile essentielle ni végétale.


Peau sensible ou peau sensibilisée ?

Car il y a une grosse différence entre les deux. La première est un état cutané constant, dû à l’héritage génétique, qui traduit un dysfonctionnement des barrières cellulaires internes. La couche cornée et le film hydrolipidique, jouant d’ordinaire ce rôle, n’assurent pas correctement la protection face aux agressions extérieures. De fait, la peau entre en réaction aux moindres changements et est plus propice à ne pas supporter les produits cosmétiques s’ils sont trop agressifs.

Une peau sensibilisée, à l’inverse, est un état ponctuel résultant d’une vive agression cutanée qui endommage soudainement l’épiderme. Il se traduit par un changement radical, et souvent inexpliqué, de la peau vis à vis des produits quotidiens ou de son environnement : rougeurs, démangeaisons, irritation, tiraillement inexpliqués sont autant de manifestations qui expriment ce choc dermique.

Une peau sensibilisée se reconnaît principalement à son inconfort quotidien - et soudain - ainsi qu'à son irrégularité. La pigmentation de votre peau n’est pas uniforme et vos cicatrices et/ou acné prennent un rythme décalé à celui de votre peau. Elle va notamment s’enflammer sans raison apparente, picoter et finir par créer des ridules de déshydratation et se desquamer à certains endroits, à cause de l'absence du film hydrolipidique. Le cycle cellulaire et de renouvellement de votre peau est perdu.

Une réaction vive à tout et n'importe quoi, provoquant à la fois l'incompréhension de la situation mais aussi de sa peau. Tout cela peut être causé par un changement extrême de température, des produits cosmétiques à la formulation trop agressive ou inadaptée à votre peau tout comme le stress, l’alcool ou la cigarette sont des coefficients multiplicateurs permanents de ces symptômes.


Comment apaiser et réparer sa peau ?

Une peau sensibilisée peut retrouver son état initial à force de patience, de repos et de bons réflexes. Il m’a fallu un an personnellement. La première chose à faire : relâcher votre peau. Il faut la solliciter au minimum afin que le cycle de régénérescence cellulaire puise se rétablir correctement. Cela inclut deux choses primordiales : ne pas se maquiller et simplifier sa routine de soin quotidien.

La réparation de votre peau va s’opérer par phases durant lesquelles, vous allez devoir être à l’écoute de votre peau afin de, progressivement, reprendre vos habitudes. La première face va être celle de l’hyperréactivité, engendrant une forte gêne et sensation de brûlure tout au long de la journée. Durant cette phase, je vous recommande vivement de limiter le maquillage. Non pas qu'il soit nocif, mais les mouvements de friction pour l'application et le démaquillage ne seront que des raisons supplémentaires à votre peau de faires des caprices. Je ne me suis pas maquillée pendant plus de deux mois et j'ai survi. Autre chose : n'appliquez que le strict minimum sur votre peau. Ne tracasser pas votre teint avec des produits optionnels. Nettoyer - hydrater et basta ! De plus, soyez très attentive à vos produits et scrutez leur composition. Quitte à prendre des produits doux et enrobant pour peaux sensibles un temps. 


Une fois les réactions passées, votre peau va se calmer pour commencer sa guérison, deuxième phase.  Vous allez pouvoir reprendre vos marques avec votre teint. Progressivement. N'allez pas fâcher votre teint quand il se calme. Vous vous rendez vite compte de l'entrée dans cette phase : votre teint ne brûlera plus et les boutons d'irritation s'estomperont. Dans mon cas, les irritations ont duré trois bons mois puis encore trois ou quatre de guérison . Mettez donc ce temps à profit pour trouver la source de vos problèmes… et vous en débarrasser.

Certes, j’ai immédiatement pointée du doigt les huiles essentielles, mais je me suis aussi rendue compte que, dans ma routine, certains produits ne m’allaient plus. Ma crème de jour matifiante par exemple, à terme, elle a fini par déshydrater ma peau, aggravant les squames. Car il s'agit là de la troisième et dernière phase : une déshydratation extrême. Après tous ces efforts de reconstruction, votre peau à soif et l'hydratation est la clé pour démarrer à nouveau cycle vertueux. Deux - trois mois plus tard, je suis enfin soulagée de retrouver un teint en santé. Et avec moins d'imperfections avec ça.

Une routine spéciale pour réparer sa peau sensibilisée

Durant la convalescence de votre peau, il est primordial d'adapter votre routine beauté pour apaiser et réparer un teint agressé. Pour ne allonger cet article, je vous invite à aller lire plus en détail tous mes conseils pour calmer votre peau grâce à des gestes du quotidien simples mais efficaces. J'y décris notamment comment adapter tous les gestes de votre routine en pansement pour votre peau.


ET VOUS ? Que faites-vous quand votre peau des caprices ?



Cosmétiquement vôtre,

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi...

6 commentaires

  1. Super article ma blopine ! Mon sauveur: la crème 8h d'Elisabeth Arden.

    Estelle
    lamodeestunjeu.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !! J'ai tellement eu du mal à retrouver mon teint que je me devais de partager ça :D Je ne connais pas cette crème, je vais aller voir de quoi il s'agit plus en détails !

      Supprimer
  2. COucou,

    je dois faire partie des peaux sensibles...régulièrement, j'ai des peaux sèches qui se forment sur le visage (surtout sur le menton et autour du nez)...quand ça arrive, je mets de la cicalfate mais cette année, ça n'a pas marché! ma pharmacienne m'a conseillée l'oléo concentré miel suprême de Sanoflore et il a sauvé ma peau...mais je sais que ça recommencera et c'est vraiment usant d'avoir une peau comme ça! je cherche le remède miracle qui permettrait de ne plus subir ces désagréments, sans succès!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou,

      Comme toi, dès que ma peau commence à se déshydrater, j'ai des peaux sèches sur le menton, le tour du nez et un peu le front. Quand j'ai eu ma "crise cutanée" j'ai fait beaucoup de masque à base de miel et de lait. Ce sont deux ingrédients réputés pour réparer en douceur la peau tout en hydratant.

      Je te comprends, c'est assez fatiguant de toujours surveiller sa peau. As-tu inspecter les produits de ta routine ? Peut-être que l'un deux fait du tord à ta peau sans que tu t'en rendre compte. La peau aime aussi la régularité. Pour un teint moins capricieux, il est toujours mieux d'avoir une routine fixe et de la changer progressivement si tu souhaites intégrer des nouveautés à tes soins. Dans le cas d'une peau comme la tienne il faut aussi faire attention à ne pas utiliser des gommages trop forts qui usent la peau à vitesse grand V.

      J'ai également écrit un article sur toutes les étapes qui m'ont permis de retrouver un teint à peu près normal, peut-être que cela t'aidera. Le lien est en bas de l'article (la phrase en marron) si tu veux :D

      Des bisous et à bientôt !

      Supprimer
  3. Salut je vis le meme probleme. Aide moi a trouver une

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer