5 astuces pour supprimer le coton de sa routine beauté

Le 17 févr. 2016


Petit, pratique, innocent. D'un geste automatique, nous les utilisons aussi facilement que nous les jetons : inconsciemment. J'ai supprimé toute trace de coton dans ma salle de bain et je vous explique comment...

J'ai toujours été habituée à utiliser des disques de cotons dans ma routine beauté. Soit pour appliquer des produits, soit pour les retirer. Parfois même pour vérifier leur efficacité. À force d'observation, je me suis rendue compte que certaines en abusaient. Gourmand en eau pour sa production, polluant une fois jeté, le coton n'est plus blanc comme neige une fois usagé.

J'ai eu vu des filles qui utilisaient un disque de coton par zone de leur visage : soit deux pour les yeux, deux pour les joues, un pour la bouche et un pour le front. Six cotons en même pas cinq minutes ! D'autres ne semblent pas au courant de l'existence du verso de celui-ci. Un jour, amusée devant la chorégraphie frénétique des cotons qui font des grands jetés dans ma poubelle, j'ai dit à une amie « tu aurais été bien embêtée si j'avais été à court de coton ».

L'idée m'est restée en tête et je me suis pris au mot. Force est de constater qu'il est extrêmement facile de remplacer intégralement le coton par des solutions alternatives. Il suffit d'un peu d'imagination, d'ingéniosité et une bonne dose de rationalité.

Utiliser des cotons lavables

La solution classique : celle que je n'utilise jamais – ou très rarement. Je trouve pourtant le concept très bien. Il répond parfaitement à la demande et fait bien son travail. Pour autant, je voulais aller plus loin dans ma démarche. Dans mon esprit, remplacer une matière par une autre ne résout pas entièrement le problème Même si la réduction des déchets est visible, mon objectif initial était de pouvoir supprimer le coton par des solutions pratiques déjà présentes sous mon toit sans avoir à substituer un achat par un autre.

Ça reste tout de même une bonne solution face au coton classique que je me devais de vous proposer quand même. Ces petits cotons lavables, pas nécessairement fait en coton d'ailleurs – le mien est en bambou – sont très abordables et simples d'utilisation. Ne soyez cependant pas utopique, ils ne restent pas blancs après quelques lavages.


#1 : Favorisez les formats sprays

Ma logique est assez simple : les sprays peuvent directement être vaporisés sur le visage sans intermédiaire. Pas besoin ensuite de les retirer avec un coton puisqu'ils sèchent tous seuls, comme des grands. J'utilise notamment cette astuce pour les formats liquides comme les eaux florales et les eaux thermales. D'autant plus que le coton a un fort pouvoir d'absorption. Il retient une partie du produit, donc de ses bienfaits, dans ses fibres.Vous économisez des deux côtés ! Il arrive que les eaux florales que j'achète n'ont pas de vaporisateur. Pas de souci, j'ai gardé bien précieusement une bouteille vide. Je n'ai qu'à transvaser et le tour est joué.


#2 : Servez vous de vos mains !

Elles sont là, tant qu'à leur donner une utilité. Dans le cas présent, mes mains me servent d'outils pour me démaquiller. Je sais que certaines n'aiment pas ça, trop rustique à leur goût, mais cela a plusieurs avantages. Les mains sont pourvues d'un système nerveux très sensible, ce qui permet de gérer la pression sur son visage. Sans s'en rendre compte, le coton irrite la peau, surtout quand il est utilisé sec. Nous frottons, et frottons parfois trop fort, à répétition pour venir à bout de notre maquillage. Avec le bout de vos doigts comme guide, vous sentez immédiatement la pression et vos gestes sont immensément plus doux. Tout particulièrement quand il s'agit de se démaquiller les yeux. Vous n'avez qu'à faire rouler vos cils entre deux doigts pour enlever votre mascara. D'autant plus que se démaquiller avec les mains permet de s'octroyer un petit massage. Certes, vous ressemblez à un panda dans ses mauvais jours après coup, mais vous allez vous rincer/laver le visage juste après, alors quelle importance?


#3 : Donnez à votre vieux linge une autre fonction

Cette polaire, que vous avez en horreur, ou ce vieux pull, qui date de vos années juvéniles ; ils trainent dans votre garde robe sans que vous ne daigner les porter à nouveau. Ça peut servir, vous dites-vous à chaque tri. Oui, ça peut servir.... comme lingettes ! Si vous découpez ces vêtements en carré ou rondelle, vous voilà parée de lingettes réutilisables au même titre que les cotons lavables. Pour votre lait démaquillant (et tout autre produit) ou tout simplement vous essuyer le visage, ils trouvent très vite leur place dans notre routine.


#3bis : Pourquoi pas un gant?

Dans la même optique que le linge, et pour satisfaire les mêmes tâches, vous pouvez tenter d'utiliser un gant. Personnellement, je n'aime pas cette solution, mais sans doute je n'ai pas de gant assez doux pour remplir mes exigences. Un gant, rendons lui sa fonction première, est de nettoyer chaque parcelle de notre corps. Sans exfolier, il a quand même pour vocation de brosser un peu la peau pour déloger la saleté. Je les trouve donc trop rugueux, car sa surface n'est pas lisse, pour une utilisation sur le visage. Avec ma peau grasse, plus je frotte, puis elle produit du sébum... Et puis, je n'ai qu'à rabattra en deux un bout de tissu, dixit astuce précédente, pour avoir le même outil..

#4 : Avez-vous pensé aux éponges ?

J'en conviens, tout le monde n'a pas une éponge à maquillage chez soi et cela brise mon ambition de « remplacer le coton sans rien acheter à côté ». Certes. Si tel est votre cas – et pour ma défense – sachez qu'une éponge à maquillage est multitâche ! Il existe à présent des éponges conçues pour remplacer les cotons, comme celle de Konjac ou plus simplement les exemplaires vendus chez Kiko. Il existe aussi des éponges triangulaires, vendues par lot à quatre francs six sous. À l'origine, elles servent aux maquilleuses pour l'application de produits comme le latex sur leur modèle. Mon esprit malin en a décidé autrement. Petites et très douces, elles s'adaptent à toutes les zones du visage. Vous pouvez vous en servir pour vous démaquiller, pour appliquer des produits mais aussi vous maquiller. Et oui, j'ai fait de ces petites éponges ma version personnelle de la beauty blender. Autrement dit, l'alternative du pauvre. Assurez-vous de les nettoyer à la même fréquence que vos pinceau (c'est à dire une fois par semaine) et d'avoir une éponge destinée à une seule utilisation.


#5 : Des pinceaux deux en un

En parlant de pinceaux, ceux-ci aussi peuvent servir à autre chose que l'application du maquillage. Si vous utilisez le coton pour mettre des produits comme des crèmes, laits, huiles ou lotions ; que vous n'avez pas d'éponge à disposition et ne souhaitez pas utiliser vos mains : servez-vous de vos pinceaux. Plus précisément, servez-vous de votre pinceau à fond de teint plat. Après tout, n'est-ce pas de cette façon que les maquilleuses et esthéticiennes procèdent ? Hygiénique et économe.



ET VOUS ? Prête à supprimer les cotons de votre routine beauté ?



Avec ces astuces, je n'ai pas acheté un seul coton depuis deux ans !

Cosmétiquement vôtre,

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi...

8 commentaires

  1. Coucou :)

    Lorsque j'utilise de l'huile de coco pour me démaquiller, pas besoin de coton c'est évident !
    Je suis d'accord avec toi, nous utilisons beaucoup trop de cotons :/
    En plus de l'impact écologique, ça copte vite cher.

    Ma soeur m'a fait découvrir les cotopads, 200 "feuilles" de coton pour 5€...prix ridicule ! En plus la texture est différente car jamais filandreuse :)
    Je les utilise aussi pour mon petit gars pour lui appliquer de l'eau de rose le matin il adore haha !

    Donc bon je ne suis pas prête à abandonner ce mode là j'avoue...mais peut être un jour :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'avec ton petit bout, le coton reste une solution bien utile tout de même. Il a de très bon goût, l'eau de rose est bénéfique pour le teint. C'est une super habitude :D

      Je ne connais pas du tout les cotopads. Si ça permet d'enlever un peu cette texture filandreuse, c'est toujours ça. À une époque j'utilisais des gazes, tellement les cotons laissaient des fibres partout dans mes cils. Insupportable !

      Tu fais bien de mentionner l'huile de coco. J'en ai entendu du bien et du moins bien. Je pense qu'on a un peu la même peau, du moins, tu as dû faire face au même problème que moi (j'ai nommé l'acné). J'en parle dans un prochain article et ton avis m'intéresse : as-tu des effets positifs/négatifs sur ta peau ? Vu qu'on est censé rincer une huile démaquillante, je serais tenter de dire que ça ne fait aucun effet sur la peau mais je n'ai jamais testé cette huile (j'aime pas l'odeur de la coco ^^) alors je ne sais pas du tout.

      Des bisous <3

      Supprimer
  2. Je me démaquille aussi avec les doigts, c'est plus agréable et plus rapide (mon niveau de flemme au niveau du démaquillage est sans limite). J'aime pas le côté filandreux des cotons en plus. Ca m'embête d'en utiliser pour les ongles, je n'ai pas encore trouvé de solutions ! (j'aime pas les bains dissolvants)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me démaquille aussi avec les doigts ! Je préfère cette sensation et c'est vrai que ça fait gagner quelques minutes le soir dans sa salle de bain ahah.

      Pour les ongles je t'avoue que je n'ai pas trouvé de solution non plus. J'avais dans l'idée d'utiliser un tissu au lieu du coton mais je n'ai pas encore testé. Je pense qu'une éponge (les triangulaires blanches) devraient fonctionner sachant que ces celles-ci qui sont utilisées pour les dégradés. Il faut que j'expérimente ce domaine. Si je trouve une solution efficace, je te le dirais :D

      Supprimer
  3. Super article ! Je n'utilise quasiment jamais de cotons car j'ai des cotons lavables, mon éponge konjac et mes mains !!! Et c'est efficace !

    Estelle
    lamodeestunjeu.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !! Comment trouves-tu les éponges de Konjac ? Ça m'intrigue cet outil. J'utilise globalement uniquement mes mains mais j'ai toujours un coton lavable sur le bord de mon lavabo au cas où j'en ai besoin. Je suis entrain de trier ma garde robe pour trouver des tissus et créer mes propres lingettes et cotons démaquillants. C'est très simple à faire :D

      Supprimer
  4. Je me démaquille avec les linette démaquillantesur lavables que je confectionné moi même.
    Vous pouvez les trouver ici: http://satinecouture.e-monsite.com/blog/lingettes-demaquillantes-lavables.html

    Il y en a en polaire pour utiliser de lait ou du liminent et en micro éponge de bambou pour utiliser de l'eau micellaire ou démaquillante.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confectionne moi aussi mes propres lingettes démaquillantes. J'en ai plusieurs en polaire ou coton :)

      J'ai aussi un coton lavable en bambou. Je suis bien équipée !

      Supprimer